AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 your little nose into my business.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
ii

pseudo : lenalee; noona
avatar : lee chang seon
messages : 210
double compte(s) : feng shuan
here since : 26/11/2011
points : 26582
âge : 28
patronus : loser, on m'a dit.
animal de compagnie : un serpent que m'a offert kessy. je devais lui faire pitié à être le seul type sans animal dans le bahut. du coup maintenanant j'ai quincy. un serpent blizzard.
my heart is : cause you’re a criminal as long as you're mine.
i'm feeling like : sorry for party rocking.
ma baguette : mesure 22,5 centimètres, est relativement flexible, possède un coeur de crin de licorne et est en bois de charme. lorsque les baguettes en bois de charme choisissent un possesseur, c'est pour la vie : très fidèles, elles s'adaptent plus rapidement que la plupart des autres au style de magie de son possesseur et deviennent si rapidement personnalisée que quiconque d'autre aurait une grande difficulté à tenter l'utiliser. en plus du coeur de licorne, cette baguette est très fidèle et refusera d'effectuer tout sort allant à l'encontre des désirs ou des principes de son possesseur. voilà une baguette particulièrement sensible et à l'écoute !

MessageSujet: your little nose into my business.   Sam 3 Déc - 18:10

Personne. Son regard vira lentement de gauche à droite, son corps tout confiné contre le mur crasseux de la petite rue de muddlake boulevard. Il fallait qu'il soit méticuleux et certain que personne n'était en train de le suivre. Qu'est-ce qu'il venait faire ici ? Bonne question, on ne pouvait pas dire que le lieu était réellement destiné aux étudiants d'akiwa. Pas question de s'avancer dans les profondeurs de l'endroit, là où la lumière a laissé sa place à l'obscurité et aux magies noires. Cyrus n'était pas effrayé, loin de là, et il avait une excellente raison de se trouver ici, à cette instant précis. Il lui semblait qu'il était bel et bien tout seul, hormis la présence de ces vieux sorciers en piteux état, et il s’avança encore un peu, longeant ce même mur rapidement avant de s’arrêter devant une petite boutique poisseuse, aux vitres cassées et cachées par des planches de bois couvertes de moisissures. Il fallait qu'il se dépêche et qu'il reparte avec autant de soin et de discrétion qu'à l'arrivée. Sans se faire prier la sirène glissa sa clé dans la serrure du magasin afin de l'ouvrir. Ce n'était pas une serrure comme les autres, elle ne répondait à aucun enchantement si ce n'est celui de la petite clé qu'il tenait au creux de la main. C'était l'idée de kessy et la sienne, sachant ce qu'ils cachaient dans l'endroit il fallait qu'ils mettent tout ça en sûreté. À coup sûr, s'ils se faisaient prendre la main dans le sac, c'était le renvois assuré. En quelques secondes il était dans l'endroit et avait refermé derrière lui, usant de la clé dorée une nouvelle fois, il était hors de question qu'il laisse ouvert derrière lui sous prétexte qu'il était à l'intérieur. Sans attendre il glissa le petit artefact dans la poche de son jean, pressant le pas jusqu'au centre de la pièce poussiéreuse. Ses chaussures soulevaient une tonne de fumée à chaque pas, celle-ci formant des volutes qui s’entrelaçaient et tournaient sur elles-même. L'ineo toussa discrètement, glissant son bras devant son nez pour le recouvrir du tissu sur sa manche. « bon, kessy. j'espère que t'as bien préparé tout ça. quoique ... j'en doute pas un seul instant. » ça faisait un petit moment qu'il n'était pas revenu sur les lieux. C'était kessy qui se chargeait de faire les voyages en général – bien plus facile pour lui de venir ici en cachette lorsqu'il se transforme en adorable chat. Derechef il attrapa le coin du tapis cramoisi posé sur le sol et le souleva pour dévoiler une trappe secrète, qui se fondait au maximum dans le décors. Un escalier descendait dans l'antre, le noir se faisant de plus en plus dense au fur et à mesure qu'il plissait les yeux pour capter le moindre mouvement ou la moindre lumière. Lentement, cy sortit sa baguette magique située dans la poche arrière de son pantalon et prononça l'incantation suivante « lumos. » un petit point lumineux naquis au bout du bâton, augmentant son intensité petit à petit pour finalement éclairer une bonne partie des marches. Avec précaution il posa lentement la semelle de sa chaussure sur la première steppe, celle-ci grinça de façon dérangeante et lui donna la vague impression de vouloir céder au moindre gramme en plus. Pourtant on ne pouvait pas dire que cyrus était trop gros ou même « un peu » enrobé. D'accord, il était grand, et il avait beaucoup de masse dans le corps, mais de la à casser les escaliers, il y avait une marge assez importante. La seule raison était que l'escalier était très ancien et qu'il commençait à rechigner à la tâche. Certes, il fallait se faire prudent mais il était peut-être temps de le remettre en état et lui redonner un petit coup de jeune. Il devait bien y avoir un sort pour renforcer ce genre de vieux objets. Peut-être que kessy était plus au courant que lui ? Quoiqu'il en soit il n'avait pas le temps de s'attarder là-dessus. Il fallait qu'il se dépêche de prendre ce dont il avait besoin pour repartir et retourner dans l'enceinte du château. C'était le week-end et nombreux étaient les escapades à atlantis, mieux valait qu'il ne se fasse pas remarquer. Il pourrait toujours revenir en compagnie de ses potes par la suite, bien que l'idée ne l'emballait pas vraiment. Eh oui, la sirène n'avait pas toujours envie de sortir. La solitude a également de bonnes vertus, non ? « hum. si je me casse la gueule, ça va chier. » sur qui ? Il ne le savait pas encore. Certainement la première tête qui passerait sous son nez, qu'elle soit à son goût ou pas. Lentement il chercha la minuscule petite rampe et s'y agrippa pour descendre, un peu en biais pour que ses pieds rencontrent le plus de surface possible et que la masse de son corps soit équitablement répartie. Machinalement il s'humecta les lèvres, sentant la poussière venir croquer sous ses dents ; eurk. Son pied trouva finalement le sol en béton et il se dirigea vers le seul et unique endroit lumineux de la pièce, celui-ci donnant dans une autre pièce profonde et creusée. Ah. Voilà donc. Tout marchait encore, et devant-lui s'étendait une magnifique plantation de weed.

Il ressortit de l'endroit quelques minutes après, un sachet d'herbe enfoncé au creux de sa poche. Kessy avait été prévoyant, il avait déjà préparé le sachet et l'avait caché sous le pot pour éviter à cyrus de traîner trop longtemps dans l'endroit. La sirène ne regrettait pas de lui avoir demandé son aide, il n'aimait pas traîner à muddlake trop longtemps, d'autant plus qu'il n'avait pas la capacité de se transformer en animal pour limiter les risques. Le rouge reprit le chemin de l'école, d'un pas pressé. Le vent soufflait, lui donnant l'impression que des petits yeux le scrutaient dans son dos de façon atrabilaire. Il tourna à l'angle de la rue et disparu sans se faire prier. Une éternité plus tard, il débarqua sur le balcon de l'école, celui-ci était en piteux état mais c'était un des meilleur endroit pour se rouler un joint. Peu de personnes osaient se risquer et les quelques-unes faisaient semblant que l'ineo n'existait pas. Il n'était pas question de s'attirer les foudres d'un rouge en le regardant de travers ou en se mêlant de ses affaires. Il trouva un coin tranquille et caché de l'entrée, se posant sur une brique, histoire de rouler sa weed à l'aise. Le vent ne donnait pas trop fort, une chance. Le brun soupira lentement, levant les yeux vers le ciel pour contempler le demi croissant de lune quelques instant. Sa main se glissa lentement dans sa poche pour en ressortir le petit sachet d'herbe préparée avec amour. Il prit également son paquet de clope pour en sortir une cigarette. Il se démerda pour tout faire tenir sur ses jambes, alors qu'il portait le cylindre à ses lèvres, sortant sa langue et humidifiant le papier du bout de celle-ci. Évidemment il avait l'habitue et rouler un pétard ne lui prenait plus beaucoup de temps, ce n'était plus qu'une question de routine en fait. Il déchira le papier et fit tomber le tabac sur la nouvelle feuille blanche destinée à rouler sa weed. Il déchira un cale et le plia soigneusement en triangle. Il ne lui restait plus qu'à effriter l'herbe, la répartir équitablement sur le tabac, rouler et le fumer le tout tranquillement. « clac ». nous avions dit, tranquillement ? Il releva rapidement les yeux pour voir qui venait de débarquer sur le balcon. Sérieusement, ce n'était pas l'heure des visites, la nuit était tombée depuis de longues heures. Cyrus plissa les yeux et remarqua l'uniforme des yongwang. Il soupira de façon bruyante ; évidemment il fallait que ce soit un fouteur de merde. Hasard ? Je ne pense pas. « tu cherches ta maman le yongwang ? y a rien pour toi, ici. » dit-il tout en reposant ses yeux vers son effriteuse afin de glisser une pincée d'herbe dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
yy

pseudo : rainy
avatar : choi minho
messages : 121
double compte(s) : kwon min ji
here since : 26/11/2011
points : 26125
âge : 27
patronus : labrador retriever
animal de compagnie : tequila, ma princesse poméranienne
my heart is : beating to keep me alive
ma baguette : mesure 28,5 centimètres, est vraiment flexible, possède un coeur de crin de licorne et est en bois de hêtre. Les baguettes en bois de hêtre sont réputées pour leur brillance et leur classe naturelle, mais ce n'est tant leur apparence qui importe que le magnifique pouvoir qu'elles peuvent donner à la personne qui leur convient. Entre les bonnes mains, cette baguette peut faire des merveilles, et produire une magie d'une subtilité rare - mais attention, elle ne supporte pas l'étroitesse d'esprit, et si son maître l'était, elle perdrait énormément de sa puissance !
wizard's spellbook :  
▬ surveiller silver, ce renard polaire
je trouve qu'il traîne un peu trop autour de tequila c'est temps-ci et je ne fais pas du tout confiance à cette boule de poil blanche.
▬ soutenir tara
ouais parce que dans un sens, c'est quand même de ma faute tout ça. je serais un gros connard de la laisser tomber. je suis peut-être personnellement impliqué, mais elle est aussi une de mes meilleures amies.
▬ garder kyungie à proximité
cette fois-ci, je ne vais pas la laisser disparaître aussi facilement que la dernière fois. je l'apprécie énormément cette petite tortue après tout !
▬ embêter minhee
parce que je sais comment elle aimerait se marier avec moi, comme le voudrait tant nos parents aha.


MessageSujet: Re: your little nose into my business.   Sam 3 Déc - 20:48

« Je vais voir à Tequila et je te rejoins. » Tout le monde sait que Taehyun ne peut pas laisser sa princesse plus de trois heures consécutives sans s'assurer qu'elle va bien et qu'elle ne manque de rien. C'est un père poule envers sa petite chipie, son amie le savait et elle le laissa donc aller à sa chambre sans rouspéter ni même l'accompagner. Le jaune se rendit jusqu'à la porte affligée du numéro un et tourna la poignée pour tomber sur une pièce dans laquelle baignait l'obscurité. Tae alluma la lumière, comme il le faisait machinalement jour après jour pour tomber sur une scène peu commune. Son lit était en parfait état. Les draps étaient bien lissés, sans aucun faux-plis. Les oreillers à leur place comme si une fée les auraient positionnés elle-même.. mais un autre lit n'avait pas connu le même sort. Un nombre incalculable de plumes jonchaient le lit et le sol. Des petites boules de mousses roulaient dans la poussière en plus d’agrémenter les carcasses de draps. Les oreillers avaient été soigneusement éventrés à coup de crocs, sans parler de la literie qui était méconnaissable... Hyunie fit quelques pas vers la scène pour voir une boule de poil, lovée au centre du chaos, paisiblement endormie. La fautive était couverte de petites mousses blanches et sa bouche tenait encore un épais morceau de tissu. « Te' ! » L'animal bougea une oreille, sans plus alors que le maître approchait sa main pour la secouer un peu. La bête émit un grognement léger qu'elle n'adressait jamais à la main qui lui donnait nourriture et affection. « Depuis quand tu grondes contre papa, hein ? » déclara-t-il en prenant la chienne dans ses bras malgré ses grondements mécontents d'avoir été perturbé pendant sa sieste bien méritée. Il leva la bête au niveau de ses yeux en la regardant directement dans ceux du chiot alors que la poméranienne se calmait. « Maintenant, regarde ce que t'as fais. » Jung lui désigna le champ de bataille que représentait le lit d'Iseulae d'un air peu ravis. Depuis quand se comportait-elle d'une telle façon ? Sa fille était pourtant sage quand il la laissait toute seule quelque part. La petite puce tourna un regard de chien battu en direction de son maître qui poussa un soupire en la posant sur son propre lit. Le sorcier appuya son index contre le museau de l'animal en prononçant très clairement les mots « tu ne bouges pas de ce lit tant que je suis pas revenu ». Or, Tequila n'en écouta pas un seul mot et bondit sur le plancher pour foncer vers un amas de mousse qu'elle mordit à pleine gueule. Quel piètre possesseur faisait ce cher yongwang...

Après avoir réussit à mettre la main sur une personne responsable d'équiper le lit de son colocataire de matériel neuf et en bon état, Taehyun glissa son téléphone portable à son oreille, sa chienne solidement retenue contre lui avec son autre bras tandis qu'il marchait dans les couloirs de l'école. À l'autre bout de la ligne, la sonnerie sonna trois fois distinctes avant qu'une voix féminine ne décroche sur un ton amical. « Tara, je vais avoir un peu de retard, rien de grave. Je t'explique tout à l'heure. » Envoyer un texto ? Avec une seule main, ça lui en aurait demandé du temps. Après quelques mots de plus, l'adopté coupa la ligne en enfouissant son téléphone dans la poche de son jeans, prenant sa chienne plus confortablement dans ses bras. Elle était supposément en punition, mais lui continuait de la trimbaler dans ses bras. La logique de Taehyun comportait parfois des failles, que voulez-vous. Que faisait-il maintenant ? Pas grand chose, outre rechercher ce cher Ahn pour l'avertir de l'attentat terroriste dont avait été victime son lit, histoire qu'il ne soit pas trop confus face à ce vestige lorsqu'il rentrerait se coucher.

Évidemment, on ne trouve pas quelqu'un en claquant des doigts dans ce genre d'endroit et il dû écrabouiller son orgueil de mâle pour demander à des amis ou connaissances qui croisaient son chemin s'ils n'avaient pas aperçu le recherché. Certains lui indiquaient une direction, alors que pour d'autres, c'était la direction opposée. What the fuck. De quel côté était-il supposé aller maintenant ? Il avait le choix entre deux endroits, mais le yongwang décida de commencer par le lieu le plus près de lui, soit : le balcon. C'est donc sans grandes difficultés qu'il trouva l'endroit pour y débarquer comme s'il y avait été invité. Sa vision scruta rapidement les alentours pour s'arrêter sur la seule forme de vie présente à cet endroit. Ah ! Super, il n'aurait pas besoin de le chercher plus longtemps puisqu'il venait de le trouver. « Iseul Ae ! Je te cher-.. depuis quand tu portes des trucs d'ine- ». Son regard glissa vers ce qu'il faisait tandis que ce dernier venait de lui couper la parole. Deux petites secondes... c'était pas le yongwang ça et Jung était assez intelligent pour avoir déjà fait le constat qu'un des rouges ressemblaient plus qu'un peu à son partenaire de maison. Visiblement, il aurait dû prendre l'autre chemin qui lui avait été indiqué. « On se calme mon vieux, je suis pas venu te piquer ton territoire. » Ce qui semblait être complètement différent pour sa chienne qu'il sentait s'agiter dans ses bras. Sa princesse réussit à lui échapper des mains pour aller fouiner au près de l'autre mec. « Reviens ici » lâcha rapidement Tae en s'approchant pour reprendre possession de son animal afin de s'en aller mais celle-ci fût plus rapide à grimper sur les cuisses de l'inconnu pour faire un peu de ravage et se foutre le nez – littéralement – dans ce qu'il faisait. En moins d'une seconde, le chiot fit basculer le machin contre le sol à l'aide de sa patte avant et de son museau. Apparemment, cette chienne manquait d'attention aujourd'hui. Le jaune se dépêcha de ramener sa protégée dans ses bras avant qu'elle ne trouve le moyen de faire une autre merde, tout en ayant l'air réellement énervé contre celle-ci pour une rare – très rare – fois. S'excuser au près du type ? Jamais. Plutôt crever que de s'excuser, même si la faute ne venait pas directement de lui. « Bon... je vais te laisser à tes trucs. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
ii

pseudo : lenalee; noona
avatar : lee chang seon
messages : 210
double compte(s) : feng shuan
here since : 26/11/2011
points : 26582
âge : 28
patronus : loser, on m'a dit.
animal de compagnie : un serpent que m'a offert kessy. je devais lui faire pitié à être le seul type sans animal dans le bahut. du coup maintenanant j'ai quincy. un serpent blizzard.
my heart is : cause you’re a criminal as long as you're mine.
i'm feeling like : sorry for party rocking.
ma baguette : mesure 22,5 centimètres, est relativement flexible, possède un coeur de crin de licorne et est en bois de charme. lorsque les baguettes en bois de charme choisissent un possesseur, c'est pour la vie : très fidèles, elles s'adaptent plus rapidement que la plupart des autres au style de magie de son possesseur et deviennent si rapidement personnalisée que quiconque d'autre aurait une grande difficulté à tenter l'utiliser. en plus du coeur de licorne, cette baguette est très fidèle et refusera d'effectuer tout sort allant à l'encontre des désirs ou des principes de son possesseur. voilà une baguette particulièrement sensible et à l'écoute !

MessageSujet: Re: your little nose into my business.   Mer 28 Déc - 16:58

Attendez un instant, ne venait-il pas de l’appeler par le prénom de son frère ? Cela n’avait rien d’étonnant, seulie était son jumeau après tout. Cependant il détestait ça plus que tout. Le fait qu’on le confonde avec cet idiot le mettait facilement en rogne. Mais aujourd’hui il n’avait pas envie de s’énerver, ça n’en valait pas la peine. C’est qu’il ne connaissait pas du tout ce jaune et que, comme c’était la première fois, il voulait bien lui pardonner ou du moins passer au-dessus sans grincer des dents. Tant que ce n’était pas répétitif, cy n’était pas contraire. Effectivement, confondre deux personnes qui se ressemblent trait pour trait et que l’on ne connait pas peut arriver à tout le monde, même à lui. Il connaissait très peu de vrais jumeaux, pour ne pas dire aucun, son double lui suffisant amplement. Il n’avait donc pas relevé et avait baissé les yeux sur sa weed après avoir fait sa petite réflexion totalement indépendante. Ni une ni deux, le yongwang rétorqua aussi sec. Pas étonnant de la part d’un doré ; c’est qu’ils aiment le danger ces idiots. S’arracher un bras pour jouer au héro n’est pas un problème pour eux. Ils sont tellement pathétiques et puériles quand on y réfléchit bien, c’est sans doute pour cette seule et unique raison qu’iseul avait atterri dans cette maison. « on se calme mon vieux, je suis pas venu te piquer ton territoire. » avait-il sifflé. Cyrus afficha un sourire, plutôt amusé. Et c’est lui qui parlait de territoire ? Ce n’était jamais sorti de la bouche du rouge, il tirait ses conclusions à la hâte comme un frustré. Comme quoi ahn n’était pas le seul à se confiner dans les gros stéréotypes des maisons, un combat qui dure encore et toujours, et qui durera sans doute éternellement. Le rouge se contenta de garder le silence, pas besoin de répondre à ce genre de petites piques dérisoires et pas vraiment intéressantes. Il n’avait pas de territoire si ce n’était sa chambre et la cave de la boutique au muddlake boulevard. À part ça, il ne se sentait pas comme un chien qui a le devoir de protéger ses terres en pissant sur les coins des murs et des haies. Un petit bruit métallique se fit entendre, celui-ci attirant l’attention de l’ineo. L’inconnu tenait un petit chien dans les mains, « plus gay, tu meurs bordel » pensa-t-il. Il s’humecta lentement les lèvres, s’adressant au garçon debout devant la porte, en train de gesticuler pour essayer de contenir son animal. « et si t’allais promener ton chien de vieille drag-queen ailleurs ? j’sens bien qu’elle ou il remarque, va te pisser dessus. » il réprima un sourire moqueur, franchement, il y avait de ces cas ici qu’il pouvait encore être étonné tous les jours. Seulement voilà, tout ne se passe pas toujours comme prévu. Le chien sauta de ses bras après s’être tordu comme un asticot, accourant vers le rouge comme s’il détenait un gros paquet de viande fraîche dans les poches. Mmmh. Non, dégage. Allez dégage bon sang, saute, suicide-toi. Mais non bien sûr, à la place elle décida de grimper sur la jambe de cy, faisant tomber le papier contenant le tabac et l’herbe sur le sol, ceux-ci se noyant finalement dans un petit trou d’eau résultant de la dernière pluie. Le rouge ferma lentement les yeux, sa langue sortant sur ses lèvres pour les humidifier une énième fois. Il les pinça ensuite pour finalement mordre l’inférieur jusqu’à la rendre blanchâtre. Un long soupir se fit entendre alors qu’il essayait d’adopter le zen, sans succès. Il grogna doucement, entre ses dents « j’y crois pas. » il avait fait tout le chemin jusqu’à muddlake pour des prunes, il s’était cassé le cul à être discret pour que ce sale clébard vienne mettre son nez – au sens propre – dans ses trucs. Il enrageait au fond de lui, si bien que ses oreilles auraient pu se mettre à fumer pour évacuer toute la colère contenue dans son corps.

« bon... je vais te laisser à tes trucs. » non mais, il était sérieux, en plus ? Il pensait sérieusement qu’il allait pouvoir foutre le camp après ça, comme si rien ne s’était passé et que tout allait bien dans le meilleur des mondes ? Même pas une putain d’excuse, pas une seule ? C’est que cyrus ne lui avait strictement rien fait et ça n’avait pas empêché son chien de lui causer du tort. De la politesse ? Parlons-en justement. Un putain de déloyal ouais, une couille molle ! La sirène se releva d’un coup, fronçant les sourcils tout prêt à charger dedans comme un taureau voyant un drapeau rouge s’agiter frénétiquement devant lui. « reste bien là , espèce de trou du cul. » il se rapprocha lentement du yongwang en posant son regard sur l’animal, sentant la colère lui monter de plus en plus. Bon, finalement, peut-être que ce n’était pas un bon jour. Peut-être qu’il aurait dû rester à muddlake pour faire ses petites affaires et peut-être qu’il n’aurait jamais dû avoir de jumeau pour être un jour confondu avec lui. C’est vrai, sans ça, ce triple idiot ne se serait jamais arrêté sur le balcon et jamais son chien ne serait venu mettre son nez là où il ne faut pas. Mais il pouvait remonter très loin dans le passé en pensant de cette façon, jusqu’à la nuit des temps s’il fallait. Il inspira longuement, gonflant sa cage thoracique d’air frais, histoire de calmer son esprit totalement agité et son envie pressante de se venger sur le plus petit. Comment allait-il procéder ? Comment allait-il pouvoir calmer ses envies de meurtre ? Il savait qu’il fallait qu’il le ridiculise ou se venge deux fois plus pour se faire justice et se sentir une nouvelle fois totalement décontracté. « va falloir me trouver une compensation pour réparer ça, des idées ? » rétorqua-t-il en soulevant le corps du yongwang, le tenant par le col de son uniforme. Entre temps le chien était partit se cacher la queue entre les jambes pour aboyer sur le rouge, quel courage. Depuis quand se planquait-on pour couiner après plus fort que soit ? « et fais taire ce roquet avant que je l’égorge et le jette par-dessus le balcon. » question de précaution il propulsa le corps du garçon vers le mur rugueux histoire de le décontenancer et glissa ses mains sur ses poches afin d’en extirper sa baguette magique et le désarmer. Trop souvent il se faisait avoir de cette façon et devait jouer de mille atouts pour s’en sortir. Il la lança à l’autre bout du balcon, là où le dragon ne pouvait pas aller la chercher avant de reposer ses yeux sur lui. Lui-même ne songeait pas à sortir la sienne, il n’en avait pas besoin et même si le jaune essayait de lui prendre elle ne lui répondrait pas. Fort heureusement, cyrus possédait une baguette qui ne répondait qu’à ses propres attentes et était totalement inefficace dans les mains de quelqu’un d’autre. Il passa une énième fois sa langue sur ses lèvres, faisant mine de lever les yeux au ciel pour réfléchir. Comment allait-il bien pouvoir s’amuser maintenant, il était hors de question de le laisser partir sans le moindre petit dédommagement. Mais pour tout avouer il n’avait beaucoup d’imagination aujourd’hui. Peut-être le pendre quelques minutes au-dessus du vide jusqu’à ce qu’il se mette à pleurer ? Pourquoi pas le forcer à faire des trucs ridicules en prenant le chien en otage ? Mouais, rien de bien excitant, en définitive. La sirène posa son regard sévère dans les yeux du plus petit, avant d’afficher un sourire en coin. Va pour la première idée ! Il empoigna une nouvelle fois les vêtements du jaune et le guida vers la limite du balcon, faisant glisser la moitié de son corps par-dessus le vide « allez, chante moi un truc, que je rigole. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
yy

pseudo : rainy
avatar : choi minho
messages : 121
double compte(s) : kwon min ji
here since : 26/11/2011
points : 26125
âge : 27
patronus : labrador retriever
animal de compagnie : tequila, ma princesse poméranienne
my heart is : beating to keep me alive
ma baguette : mesure 28,5 centimètres, est vraiment flexible, possède un coeur de crin de licorne et est en bois de hêtre. Les baguettes en bois de hêtre sont réputées pour leur brillance et leur classe naturelle, mais ce n'est tant leur apparence qui importe que le magnifique pouvoir qu'elles peuvent donner à la personne qui leur convient. Entre les bonnes mains, cette baguette peut faire des merveilles, et produire une magie d'une subtilité rare - mais attention, elle ne supporte pas l'étroitesse d'esprit, et si son maître l'était, elle perdrait énormément de sa puissance !
wizard's spellbook :  
▬ surveiller silver, ce renard polaire
je trouve qu'il traîne un peu trop autour de tequila c'est temps-ci et je ne fais pas du tout confiance à cette boule de poil blanche.
▬ soutenir tara
ouais parce que dans un sens, c'est quand même de ma faute tout ça. je serais un gros connard de la laisser tomber. je suis peut-être personnellement impliqué, mais elle est aussi une de mes meilleures amies.
▬ garder kyungie à proximité
cette fois-ci, je ne vais pas la laisser disparaître aussi facilement que la dernière fois. je l'apprécie énormément cette petite tortue après tout !
▬ embêter minhee
parce que je sais comment elle aimerait se marier avec moi, comme le voudrait tant nos parents aha.


MessageSujet: Re: your little nose into my business.   Sam 31 Déc - 17:52

« et si t'allais promener ton chien de vieille drag-queen ailleurs ? j'sens bien qu'elle ou il remarque, va te pisser dessus. » Hilarant. S'ils n'auraient pas été deux inconnus, Taehyun se serait esclaffé de rire tellement cette remarque était originale... Il pouvait pas faire mieux pour un ineo ? Remarque, ça aurait été lui demander de l'effort en surplus alors, Jung se contenta de rouler des yeux en continuant de retenir Tequila dans ses bras. Aller savoir ce qu'elle avait celle-là à toujours vouloir échapper à l'emprise de son maître.  Cette chienne manquait très clairement de dressage et elle le prouva une fois de plus en bondissant hors de l'étreinte de son propriétaire pour se faufiler jusqu'aux côtés du rouge. Et bah merde. Le yongwang n'eut malheureusement pas le temps de la retenir avant qu'elle ne fasse la fatale erreur de renverser ce que la sirène préparait. Elle n'avait probablement pas voulu mal faire, mais disons que son affection pour les inconnus venait de mettre Tae dans l'embarras. Le jeune coréen se rapprocha rapidement pour s'éloigner presque aussitôt avec sa protégée dans les bras. Réussir la première impression ? Ah bah pour ça, elle était très réussie grâce à la précieuse aide de la poméranienne. Surtout que Taehyun n'était point débile et faisait plus que se douter de l'identité du présent noyé au pied du plus vieux. Autant prendre les voiles maintenant plutôt que d'affronter cet ineo sur un tel terrain. Parce que malgré son caractère de dragon bien trempé, le fait d'être aussi proche d'un vide considérable ne faisait pas frémir Hyunie de joie alors, il préférait battre en retraite, quitte à rejoindre la sécurité offerte par quatre bons murs pour régler un différend. « j’y crois pas. » l'opération sauve-qui-peut venait d'être enclenchée, mais le rouge sembla en décider autrement lorsqu'il se leva, faisant sursauter la chienne qui fixait jusque là l'inconnu sans comprendre la situation. « reste bien là, espèce de trou du cul. » Quoi ? Oui d'accord, il aurait pu exprimer une excuse sauf que, Frisotas n'était pas de ce genre de personne qui on de la facilité à demander pardon. Malheureusement pour sa petite personne, son orgueil le bloquait psychologiquement à exécuter un tel acte. Taehyun laissa son cher aîné approcher sans broncher, tenant sa chienne dans ses bras un peu plus fort puisque celle-ci avait plaqué ses oreilles contre son crâne en montrant légèrement les crocs. C'était mignon de voir qu'elle voulait essayer de défendre celui qui la nourrissait, mais tellement inutile. « va falloir me trouver une compensation pour réparer ça, des idées ? » Le noir et or hoche négativement la tête. Quelles idées pourrait-il avoir, outre lui remplacer ce que l'animal avait gâché ? De toute façon, même si c'est ce qu'il aurait demandé, Tae aurait été tout bonnement incapable d'en trouver puisqu'il n'en consommait pas. Puis, logiquement, l'autre ne laisserait pas un inconnu lui ramener ça sans - au moins -, une petite once de méfiance. Les paroles de l'ineo furent accompagnées d'un geste assez sec qui le prit totalement par surprise et le fit lâcher prise sur sa princesse qui, elle, en profita pour aller le plus loin possible des deux jeunes hommes en laissant échapper un jappement. C'est dans ce genre de moment que Tae se disait qu'il aurait dû prendre un chien un peu plus... agressif et moins peureux.

Les mains du cadet cherchèrent à sa libérer de la prise, à la fois surpris qu'on soit capable de le lever et peu rassuré par l'endroit. Voyant que c'était vain, il fronça les sourcils, quelque peu irrité. « et fais taire ce roquet avant que je l’égorge et le jette par-dessus le balcon. » Il est possible d'insulter et menacer Jung autant que l'on désire, mais pas sa chienne. L'adopté voulu répliquer, mais ne fût pas assez rapide puisqu'il pu sentir son dos se heurter contre le mur, lui arrachant un léger gémissement plaintif dû au choc. Et avant même de s’en rendre vraiment compte, sa baguette traînait à l’autre bout du balcon. For heureusement pour lui, Tae n’avait pas l’habitude d’utiliser la magie - sauf en cas extrême - puisqu’il avait été élevé en pur moldu et ne trouvait pas d’intérêt à changer ses habitudes de vie si aisément comme plusieurs semblaient le faire. Le choc l’ayant quelque peu sonné, il ferma les yeux un bref moment en fronçant les sourcils de nouveau pour se remettre les idées en place et rendre sa netteté à sa vision. Après avoir soigneusement laissé passer quelques secondes, le yongwang se releva à l’aide de sa main gauche en se servant d’appuis contre le mur derrière lui. « calme ton agressivité, tu veux bien » fini par mâcher le coréen d’un ton agacé. Parce que non, se faire éclater les processus épineux contre une surface sinueuse n’avait absolument rien d’agréable. Ses yeux croisèrent ceux de la sirène, leur mine se contrastaient par le fait que lui grimaçait et que l’autre semblait s’amuser. Pour une seconde fois, l’ineo saisit le dragon par le tissu de ses vêtements pour le forcer à le suivre jusqu’au bord du balcon, malgré le fait que Taehyun essaya de se libérer en cours de chemin. Apparemment, ce type avait plus de poigne qu’on ne pourrait le croire. « lâche-moi espèce de psychopathe. » grommela le brun en essayant de résister à son aîné, même si cela ne présentait pas de grands résultats.

Ce n’est que lorsqu’il réalisa la proximité du vide qu’il se figea totalement, cessant tout mouvement pour tenter de se libérer. S’il y avait bien une chose sur terre qui paralysait le jeune homme, c’était bel et bien les hauteurs. Il ne lui fallait qu’un mètre entre lui et le plancher des vaches pour être pétrifié de peur alors, se trouver au quatrième étage était assez effrayant pour bloquer sa circulation sanguine à certains endroits. Jung ignora - ou plutôt, il ne les entendis pas vraiment - les propos du sadique rouge et or. Ses réflexes le poussèrent à saisir fermement le col des vêtements du second jeune homme et son regard se fixa à celui de la sirène. Si son rythme cardiaque s’était trouvé à augmenter considérablement, ses yeux quant à eux n’exprimaient plus que de la panique toute simple. Tae aurait bien voulu bouger pour se dégager et aller se réfugier dans l’angle créé par les murs du fond, mais son corps refusait la moindre réaction, de peur de faire un faux mouvement. Ses jointures commençaient déjà à blanchir sous la force qu’il exerçait pour s’accrocher à la sirène comme s’il avait s’agit de son dernier espoir de vie. Que ça l’amuse ou pas, tout ce que désirait présentement Taehyun était de s’éloigner de cette menace inanimée. « désolé. Désolé pour la gaffe de ma chienne. » souffla le cadet, la voix affolée. on s’en doute, pour que ces mots sortent de la bouche du dragon, il fallait vraiment que la situation l’exige. Et par ce fait, la terreur que lui infligeait l’espace libre le poussait à dire un peu n’importe quoi, tant qu’il pourrait retrouver un territoire sécuritaire. Or, parmi son sentiment de frayeur se cachait aussi une certaine frustration d’être ainsi à la merci de quelqu’un d’autre. Ça n’avait rien d’agréable de laisser voir sa plus grande phobie à quelqu’un qui nous est complètement inconnu et qui pourrait très bien s’en resservir contre soi-même un autre jour. Il se maudissait intérieurement d’être muni d’une telle crainte. Si ce n’était pas d’elle, il y a longtemps que le yongwang aurait utilisé plus de force pour se libérer. Mais bon. La vie est parfois chiante et décide qu’on ne peut pas garder toute notre dignité en tout temps.

« ramène-moi. » tenta d’ordonner le brun, malgré un certain craquement dans sa voix dû encore et toujours à la situation. Sa chienne choisit ce moment pour aboyer de nouveau contre l’ennemi, restant toujours à une bonne distance. Pourquoi n’avait-il donc pas un chien tel que le courageux saint-bernard aussi, mh ? Tout ça parce qu’il avait voulu un canin qu’il serait capable de trimballer dans ses bras et de le maitriser sans aucun problème. Il va de soit qu’il regrettait son choix aujourd’hui.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
ii

pseudo : lenalee; noona
avatar : lee chang seon
messages : 210
double compte(s) : feng shuan
here since : 26/11/2011
points : 26582
âge : 28
patronus : loser, on m'a dit.
animal de compagnie : un serpent que m'a offert kessy. je devais lui faire pitié à être le seul type sans animal dans le bahut. du coup maintenanant j'ai quincy. un serpent blizzard.
my heart is : cause you’re a criminal as long as you're mine.
i'm feeling like : sorry for party rocking.
ma baguette : mesure 22,5 centimètres, est relativement flexible, possède un coeur de crin de licorne et est en bois de charme. lorsque les baguettes en bois de charme choisissent un possesseur, c'est pour la vie : très fidèles, elles s'adaptent plus rapidement que la plupart des autres au style de magie de son possesseur et deviennent si rapidement personnalisée que quiconque d'autre aurait une grande difficulté à tenter l'utiliser. en plus du coeur de licorne, cette baguette est très fidèle et refusera d'effectuer tout sort allant à l'encontre des désirs ou des principes de son possesseur. voilà une baguette particulièrement sensible et à l'écoute !

MessageSujet: Re: your little nose into my business.   Lun 13 Fév - 17:55

Et voilà, il pleurait. Enfin, presque ! Le dragon semblait paniquer d’une façon plus qu’étrange, comme si le fait d’être pendu tête la première au-dessus du vide allait le tuer plus que le vide en question, ridicule. C’est qu’il pouvait être persuasif quand il voulait, mh ? Cyrus afficha un sourire, plutôt fier de lui, c’était bien la première fois qu’il voyait quelqu’un trembler autant pour un peu d’air. Ou plutôt, retourner sa veste et changer son discours en arrêtant de faire la forte tête. Bien, il commençait enfin à comprendre qui était le chef ici. Ça lui plaisait, même si, au fond, il aurait préféré un peu plus d’action histoire de pouvoir lui foutre un ou deux coups de poings dans la gueule pour se défouler. Merde, il venait quand même de lui niquer sa weed de premier choix ! Lui qui s’était cassé la tête en faisant tout le chemin en mode ninja pour la récupérer, la voilà totalement foutue et inutilisable. Même si le jaune paniquait de façon grotesque, il ne chantait pas et cela contrariait fortement la sirène ? Il fronça les sourcils et pinça les lèvres. Il les retroussa, irrité, avant de lui meugler quelques mots– histoire de couvrir les suppliques de goret du pendu – « je t’ai dit de chanter espèce de débile. » facile à comprendre non ? Ils parlaient tout de même la même langue, il n’y avait pas de raison pour qu’il ne le comprenne pas. Ah, vraiment, il était désolé pour la gaffe de son crétin de caniche ? Mais qu’est-ce qu’il en avait à foutre au fond ? Était-ce vraiment un yongwang oui ou merde ? Il comptait bien partir sans faire la moindre excuse et maintenant qu’il était pendu comme une grosse pinata au-dessus du vide il daignait finalement lui faire une toute petite apologie, là, l’air de rien ? Mais pour qui se prenait-il ? Il le savait, non ? Il s’adressait tout de même à un rouge, au fond. Il pouvait bien être un ami de son frère, il s’en fichait comme de sa dernière tétine. Iseul n’avait qu’à ne pas fréquenter des abrutis, encore moins des abrutis impolis, c’était un fait. Cyrus lâcha un rictus, faisant semblant de lâcher le col de son homologue pour le faire flipper une nouvelle fois. Peut-être qu’il allait faire dans ses culottes s’il continuait à le balancer, gueule la première, dans le gouffre béant qui s’offrait devant leurs yeux. « ramène-moi. » s’enquit-il, presque suppliant. La sirène ne comptait pas le lâcher dans le vide, il n’était pas idiot à ce point. Avoir un crime sur les bras et être enfermé à Azkaba, ça ne l’intéressait absolument pas, surtout si c’était pour un crétin qui n’en valait pas la peine ou un stupide chien de grand-mère un peu trop curieux. Ça n’avait aucun intérêt, dans le fond. Là, il voulait juste lui faire peur et le dominer histoire qu’il comprenne sa douleur. Il ironisa encore une fois, haussant la voix pour couvrir le vent et les plaintes du jaune « tu comprends toujours pas, hein ? on dit ramène-moi s’il te plait. si t’éduques ton chien aussi bien que t’as été éduqué, je commence à comprendre. » Dans le fond il n’avait pas vraiment tort, il n’était même pas spécialement méchant. Même si cyrus était un connard fini il n’aimait pas qu’on lui manque de politesse. Il lui rendait bien, cela dit. Mais bon, de toute évidence, ce petit jeu de rapport de soumission pouvait durer longtemps et il commençait à ressentir une vive douleur aux bras. Pas facile de tenir solidement le corps d’un homme pendu à moitié au-dessus du vide. L’ineo n’avait rien d’un être génétiquement modifié après tout et après avoir soupiré une nouvelle fois il avait fait tous les efforts du monde pour ramener le jaune sur la terre ferme, à moitié allongé sur le sol.

Un silence pesant vint s’installer entre les deux jeunes hommes, laissant uniquement le bruit du vent se faire entendre, celui-ci soufflant désagréablement aux oreilles. Même le chien s’était tut, toujours caché entre deux poteaux, la queue entre les jambes, comme s’il savait qu’il était le prochain sur la liste. Non, il pouvait bien mettre son cœur à l’aise, même si l’idée de le faire voler par-dessus le balcon était très tentante – avouons-le-, cyrus ne s’en prendrait pas à l’animal. Pas aujourd’hui du moins, dommage ? Le rouge se pencha une nouvelle fois sur le corps quasi interne du garçon. Il semblait un peu sonné, comme s’il essayait de se remettre de ses peurs doucement. L’air lui revenait certainement aux poumons car il semblait essoufflé. Forcément, lorsqu’on crie comme un porc que l’on égorge, il ne faut pas s’attendre à mieux ou plus d’endurance. Pitié, c’est qu’il en faisait des tonnes pour un petit coup de balançoire. Mais au moins ça avait dû lui remettre les idées en place, non ? Il l’espérait sérieusement pour lui car un bon vol plané en direct du balcon n’était pas non plus à exclure. Les bras de la sirène virent empoigner pour la troisième fois consécutive le col sur jaune, le redressant en faisant encore appel à ses muscles devenus douloureux. Pourquoi pesait-il aussi lourd ? C’était une vraie tapette, ne pouvait-il pas être maigre comme les tapettes dignes de ce nom ? Une espèce de balisto flexible, par exemple, n’était-ce pas une bonne idée ? Ou alors il était temps d’entreprendre un régime ou de devenir un bin anorexique ; soit. Cyrus releva donc le corps du jaune, faisant claquer sa langue contre son palais. « non sérieusement, tu m’as manqué de respect à deux reprises et en plus tu ne fais pas ce que je te demande… dit-il tout en repoussant gentiment le corps du garçon contre la brique il va vraiment falloir que je t’en colle une sur le coin de la gueule histoire de remettre ton cerveau débile à sa place – pour autant qu’il y en ait un, évidemment, ou ça ira ? » non franchement, il ne pouvait pas être plus sympa que ça et, honnêtement, il avait de plus en plus l’impression de s’attaquer à un attardé mental. Mauvaise chose, maman avait toujours interdit de taper sur les handicapés. À l’occurrence il n’était pas le seul débile du coin, même son chien avait été contaminé par sa connerie titanesque.

Un soupir passa sur les lèvres pulpeuses du rouge, il mordit l’inférieure, laissant apparaitre ses dents blanches et impeccables. Il leva les yeux au ciel, prenant sur lui pour ne pas secouer le garçon comme un cocotier. Ce qu’il était inutile, quand même. On n’avait pas idée de mettre ce genre de trou du cul au monde, si ? Au pire, l’étouffer à la naissance, le faire tomber sur du béton armé ou quelque chose dans le genre mais, bon sang, épargner la population avant tout quoi. Une plaie, et pour couronner le tout, il ne le connaissait toujours pas. Mais pour être franc il n’en avait aucune envie. Lentement, il relâcha le corps du garçon pour poser sa main sur la brique, juste à côté de sa tête. Alors qu’il s’apprêtait à lâcher une nouvelle réplique cinglante, la terre sembla céder et ce fut le noir. Il s’était retrouvé sur le corps du yongwang, son visage tout contre sa nuque. Ses lèvres avaient même effleuré sa peau comme une espèce de baiser indirect dans le cou. Le rouge était sur les genoux, à moitié allongé sur l’autre, ses jambes disposées de part et d’autre d'une des cuisses de l’ex-pendu, celle-ci venant appuyer délibérément contre son entrejambe. Arrêt cardiaque. Il ne voyait plus rien, le sol était rugueux et l’air manquait de fraîcheur. « putain de merde. » dit-il tout en se reculant du dragon, se redressant le plus rapidement possible. Sur toutes les briques du mur, il avait fallu que sa main se pose sur l’ouverture d’un passage secret. Et bien sûr, il était tombé dans une position vraiment délicate qui venait jurer avec le reste des évènements. Ses joues prirent des couleurs alors que ses yeux fuyaient sur le côté. Il chercha sa baguette magique, la sortant de la poche de son jean en prononçant un lumos fermement. Une lumière assez vive mais supportable se mit à scintiller au bout du manche. « okay alors là, je vais vraiment péter un câble. et tout ça c'est ta faute. » il pointa l'objet lumineux sur le visage du dragon. Pardon ? Vous avez dit mauvaise foi ? Si peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
yy

pseudo : rainy
avatar : choi minho
messages : 121
double compte(s) : kwon min ji
here since : 26/11/2011
points : 26125
âge : 27
patronus : labrador retriever
animal de compagnie : tequila, ma princesse poméranienne
my heart is : beating to keep me alive
ma baguette : mesure 28,5 centimètres, est vraiment flexible, possède un coeur de crin de licorne et est en bois de hêtre. Les baguettes en bois de hêtre sont réputées pour leur brillance et leur classe naturelle, mais ce n'est tant leur apparence qui importe que le magnifique pouvoir qu'elles peuvent donner à la personne qui leur convient. Entre les bonnes mains, cette baguette peut faire des merveilles, et produire une magie d'une subtilité rare - mais attention, elle ne supporte pas l'étroitesse d'esprit, et si son maître l'était, elle perdrait énormément de sa puissance !
wizard's spellbook :  
▬ surveiller silver, ce renard polaire
je trouve qu'il traîne un peu trop autour de tequila c'est temps-ci et je ne fais pas du tout confiance à cette boule de poil blanche.
▬ soutenir tara
ouais parce que dans un sens, c'est quand même de ma faute tout ça. je serais un gros connard de la laisser tomber. je suis peut-être personnellement impliqué, mais elle est aussi une de mes meilleures amies.
▬ garder kyungie à proximité
cette fois-ci, je ne vais pas la laisser disparaître aussi facilement que la dernière fois. je l'apprécie énormément cette petite tortue après tout !
▬ embêter minhee
parce que je sais comment elle aimerait se marier avec moi, comme le voudrait tant nos parents aha.


MessageSujet: Re: your little nose into my business.   Jeu 16 Fév - 23:48

Chanter ? Comme s’il allait se mettre à chanter dans une situation pareille. Peut importe le nombre de fois que cette brute d’inéo allait le lui demander, il ne comptait pas céder à cette requête. De toute façon, Taehyun ne savait pas chanter alors, il était hors de question qu’il s’humilie aussi facilement en s’y risquant. Malgré l’absence de dignité dans laquelle il baignait dû à son incontrôlable phobie, Jung demeurait lui-même... quelque part, bien caché sous cette panique clairement lisible sur son visage, laissant voir sa plus grande faiblesse. L’ultime point faible du yongwang qui expliquait pourquoi son nom ne figurait pas dans l’équipe de quidditch de sa maison malgré son entrain pour ce sport et sa détermination à vouloir que leur attrapeuse soit la meilleure. Cette même peur qui le conduisait à chercher à s’accrocher à son aîné alors qu’il ignorait pratiquement tout de lui. Certes, il était évident que la rouge n’allait pas lâcher le jaune dans le vide puisque les conséquences seraient lourdes, mais cette pensée rapide qui traversa son esprit ne resta pas et s’éclipsa aussi vite qu’elle était venue. Certains devenaient irrationnels devant les araignées ou les serpents, lui c’était face à une absence de sol et il était prêt à écraser sa fierté pour retrouver un terrain sécuritaire. « tu comprends toujours pas, hein ? on dit ramène-moi s’il te plait. si t’éduques ton chien aussi bien que t’as été éduqué, je commence à comprendre. » Taehyun fronça les sourcils, vexé qu’un tel rustre puisse venir dire du mal de sa propre éducation mais aussi de celle de sa princesse. Jung se demanda si celui-là n’avait pas été élevé dans une grotte au fin fond des bois pendant qu’Iseulae apprenait à se comporter - un minimum - en société. Ce qui était for plausible aux vues des agissements de cette froide sirène.

Néanmoins, Ahn le ramena enfin de l’autre côté du balcon. Côté duquel il prit un certain moment pour laisser le temps à ses sens en alertes de se calmer et à son rythme cardiaque de retrouver son débit normal. Le dragon recommença à avoir les idées en place, maudissant cette situation qui allait clairement contre lui, donnant un avantage flagrant à l’autre sorcier. Son temps de répit lui paru étonnamment court puisque, déjà, l’ineo s’emparait de son col une nouvelle fois pour le déplacer comme une poupée de chiffon. Décidément, ce rouge n’était pas une mauviette s’il arrivait encore à le soulever de la sorte car, avouons-le, Taehyun n’était pas uniquement composé d’os et de peau. La sirène lui fit encore un sermon sur son manque de politesse en l’adossant contre la brisque qui devenait de plus en plus familière avec le dos du jeune adopté. Honnêtement, pour qui se prenait-il à lui faire la moral ? Était-il mieux, présentement ? « Parce que, toi, tu respires le savoir-vivre depuis tantôt peut-être ? » rétorqua le brun, tout simplement. Une constatation pour appuyer sur le fait qu’aucun des deux ne valaient mieux que l’autre, même s’il préférait encore passer par-dessus le balcon que de prendre sincèrement la faute de la situation - en sa totalité - sur ses épaules. Hyunie ne chercha pas à se défaire de l’emprise de son aîné, ayant une vague impression que celui-ci n'aurait pas l'audace de le frapper. Ce serait un peu stupide de sa part, après tout. Après avoir trimbalé le yongwang, l’ineo devait bien ressentir une certaine fatigue, tandis que lui n’avait pas encore demandé le moindre effort physique de la sorte à son corps. Certes, une certaine douleur le gênait encore dans son dos, mais rien d’insupportable et qui pouvait l'empêcher de se défendre si les événements venaient à le demander pour de bon.

Jusqu’à maintenant. La situation s’était déroulée si vite que le coréen n’eut pas le temps de comprendre ce qui se passait. La copie d’Iseulae l’avait lâché et, deux ou trois mouvements plus tard, ce fût le noir complet. Son pauvre dos, encore. La douleur était vive, même après l’impact et lui coupa le souffle pendant quelques courtes secondes. Il resta figé un certain moment avant de se rendre compte de la présence du rouge au-dessus de lui et ne se fit pas prier pour le repousser plutôt sèchement, l’aidant involontairement à se relever. Quant à lui, Tae mit plus de temps pour se remettre debout, prenant d’abord appuis sur ses avant-bras en grimaçant pour relever la partie supérieure de son corps avant de se remettre sur pied complètement. Néanmoins, le jaune porta une main à son dos pour essayer de masser la douleur et la faire partir, mais rien à faire, elle venait de s’installer. Son visage légèrement déformé par le mal qu’il devait endurer fût soudainement éclairé par la baguette de l’autre sorcier. « okay alors là, je vais vraiment péter un câble. et tout ça c'est ta faute. » D’un geste sec et mécontent, Taehyun repoussa la main d’Ahn pour faire dévier la lumière. « M’aveugle pas avec ça, tu veux. » Certes, la sirène avait tous les droits d’être irritée, mais le sixième année l’était tout autant. Ce n’était pas lui qui se faisait massacrer le dos depuis le début, oh. Le doré laissa échapper un soupire exaspéré de ses lèvres généreuses pour finalement se retourner vers l’endroit d’où ils étaient arrivés. Il posa ses mains à plat contre la brique, cherchant le moyen de retourner de l’autre côté, bien que cela semblait peine perdue. Et Tequila qui était prise de l’autre côté. Connaissant sa chienne, elle ne bougerait certainement pas de là tant qu’il n’irait pas la chercher, c’était au moins ça de gagné. Comme ça, Taehyun n’avait pas à s’inquiéter trop pour elle. Le principal était d’abord de réussir à sortir de cet endroit. Lui et cette brute sur deux pattes.

Heureusement, Taehyun ne craignait pas la noirceur et encore moins les lieux inconnus. Il était un yongwang après tout et il réussirait à se sortir de cette situation sans trop de frayeurs. Or, pour commencer, il serait préférable d’avoir lui aussi sa baguette en main, raison pour laquelle il se mit à tâter ses vêtements pour la trouver... Eh merde. Pendant un bref instant, le coréen songea qu'il avait dû la laisser dans sa chambre avant de se rappeler qu'elle était restée en compagnie du canin le plus courageux au monde de l'autre côté du mur. Décidément, c'était une chance incroyable tout ça. Pour une fois qu'il prenait l'effort de l'emmener avec lui, Taehyun se l'était fait enlever par le rouge. Le dragon échappa un nouveau soupire. « En plus, j’ai pas ma baguette. » C’était surtout à titre informatif afin d’éviter une réplique de son aîné sur le fait qu’il pourrait sortir la sienne plutôt que lui piquer sa précieuse lumière. Enfin, même sans la sienne, il devrait réussir à retrouver son chemin. Quelle étrange idée de cacher des passages secrets dans une école de magie. À quoi pouvait-il bien servir celui-là ? Autant qu’ils ne tombaient pas nez à nez avec une étrange bestiole, tout devrait bien aller. « Bon.. Allons-y. » Sa colonne vertébrale le faisait encore souffrir, mais il ne comptait pas s’en plaindre comme un gamin pendant les vingt prochaines minutes et tairait plutôt sa souffrance dans le silence. Même si le rouge tenait la source lumineuse, Jung passa tout de même le premier, arrivant à décerner les ombres se situant devant lui pour guider son chemin. Le silence des lieux n’était pas très rassurant or, Tae était concentré sur le bruit de ses pas contre le sol, comme si cela pourrait lui apporter une quelconque aide. Pour quelqu’un qui n’avait pas la moindre idée d’où il allait, il marchait à un rythme plutôt rapide, témoignant aisément de son manque flagrant de prudence qui pourrait le mener avec facilité dans la gueule du danger. Toutefois, sa progression se retrouva arrêtée lorsqu’il se retrouva face à une intersection. Rapidement, Taehyun essaya d’analyser le chemin de droite et celui de gauche, mais dans une telle obscurité, ce n’était pas chose facile. « Droite ou gauche ? » La question s’adressait plus à sa propre personne qu’à l’autre jeune homme pour tout dire. « Droite » trancha Tae après seulement quelques secondes, saisissant inconsciemment le plus vieux par le poignet pour le forcer à suivre ses pas. Dans ce genre de situation, Jung préférait se fier à son propre instinct plutôt que de débattre sur les décisions avec une seconde personne.

Un bruit. Un bruit étrange et qui provenait directement de devant eux poussa le coréen à faire quelques pas en arrière pour aller se heurter doucement contre le rouge derrière lui. Disons qu'il avait été plutôt surpris puisqu'il croyait qu'ils étaient les seuls êtres vivants dans le secteur. L'écho du son avait été semblable à un chien qui croque un os et pour tout dire, ce fond sonore n'avait rien de rassurant dans un tel endroit. Pour une fois, le yongwang comptait faire exception et demander l'avis de son coéquipier - imposé par le destin - sur la suite des choses. Rebrousser chemin ou continuer pour voir l'origine de ce bruit ? Le cadet tourna légèrement la tête sur le côté pour glisser un coup d'oeil à l'aîné. Une question traversa ses lèvres, rapidement accompagnée d'un fin sourire qui en disait long sur ses pensées à l'égard du septième année : « Assez courageux pour continuer ? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
ii

pseudo : lenalee; noona
avatar : lee chang seon
messages : 210
double compte(s) : feng shuan
here since : 26/11/2011
points : 26582
âge : 28
patronus : loser, on m'a dit.
animal de compagnie : un serpent que m'a offert kessy. je devais lui faire pitié à être le seul type sans animal dans le bahut. du coup maintenanant j'ai quincy. un serpent blizzard.
my heart is : cause you’re a criminal as long as you're mine.
i'm feeling like : sorry for party rocking.
ma baguette : mesure 22,5 centimètres, est relativement flexible, possède un coeur de crin de licorne et est en bois de charme. lorsque les baguettes en bois de charme choisissent un possesseur, c'est pour la vie : très fidèles, elles s'adaptent plus rapidement que la plupart des autres au style de magie de son possesseur et deviennent si rapidement personnalisée que quiconque d'autre aurait une grande difficulté à tenter l'utiliser. en plus du coeur de licorne, cette baguette est très fidèle et refusera d'effectuer tout sort allant à l'encontre des désirs ou des principes de son possesseur. voilà une baguette particulièrement sensible et à l'écoute !

MessageSujet: Re: your little nose into my business.   Dim 26 Fév - 22:38

D’accord, il n’avait pas la moindre idée de l’endroit dans lequel ils se trouvaient. Certes, cyrus se doutait bien de l’existence de certains passages secrets dans akiwa mais, jamais, il se serait imaginé tomber sur l’un deux, surtout de cette façon. Cela semblait presque improbable, mais vu le monde dans lequel ils vivaient, cela n’avait, en réalité, rien de bien impressionnant. Quoiqu’il en soit, ils étaient enfermés de l’autre côté du mur et il n’y avait pas moyen d’inverser les choses et repartir sagement chacun de son côté. C’est ce qu’on appelle plus communément « ne pas avoir de bol », non ? Au moins, il se rendait compte d’une chose ; il avait bel et bien été maudit pour la journée vu tout ce qui s’enchainait sans la moindre petite pause. Allait-il être tranquille à un moment ou un autre ou était-il réellement destiné à devoir essuyer calamité sur calamité ? La sirène essayait désespérément de se remémorer quelle divinité il avait bien plus fâcher les jours précédents pour en souffrir autant aujourd’hui. Rien ne lui venait à l’esprit, pourtant il savait qu’il était loin d’être parfait. Peut-être avait-il bénéficier d’un lot complet pour rétablir l’ordre des choses ? Oui, peut-être qu’il avait été tranquille trop longtemps. Encore une histoire de destin auquel il ne croyait absolument pas. Il n’avait pas le temps de réfléchir et se perdre dans ses élucubrations de toute façon, il fallait qu’ils trouvent une sortie rapidement parce que l’air empestait l’humidité et la moisissure. Il n’aimait pas ça, encore moins se sentir tout confiné – certes, dans d’autres circonstances cela était très agréable, mais là, pas du tout. Le jaune avait rétorqué sèchement en repoussant sa main afin de ne pas avoir la lumière dans les yeux. Il n’allait quand même pas jouer à la diva dans pareille situation, si ? Si c’était le cas cyrus s’empresserait de le faire redescendre une bonne fois sur terre. Sans attendre longtemps ils se retrouvèrent tous les deux debout, c’est fou de voir à quel point ce passage était étroit. La sirène pouvait sentir son corps frotter désagréablement contre celui de son acolyte de galère et, franchement, il trouvait qu’il n’avait pas de chance. Peut-être même qu’il aurait préféré se retrouver tout seul dans l’endroit plutôt qu’être accompagné de ce dragon. Un dragon, ça n’apporte rien de bon, c’est trop téméraire et surtout, cela désire prendre les devants non-stop ; ce que cyrus ne supportait pas. Il était un meneur après tout, et il était quasi sûr et certain que son instinct était bien plus efficace que celui d’un doré. L’idiot brisa le silence, sa voix résonnant dans l’espèce de caverne interminable dans laquelle ils avaient trouvé refuge entièrement contre leur volonté. « en plus, j’ai pas ma baguette. » forcément. Cyrus lâcha un long soupir, se retenant de se taper le front de sa main. Pourquoi était-il tombé avec lui ? C’est qu’il avait une répartie surréaliste et un sens de la déduction presque enviable dis donc. Il humecta ses lèvres lentement, ne sachant pas quoi répondre à ce qu’il prenait de plus en plus pour un ‘’arriéré mental’’, une sorte d’handicapé un peu plus évolué que la moyenne. Oh, et puis merde, il n’avait pas envie de lui adresser la parole. Il le prenait pour seul et unique coupable et la seule chose qu’il avait envie de faire actuellement c’était le tuer une bonne fois pour toute. Mais pourquoi ne l’avait-il finalement pas balancé par-dessus le balcon, hein ? Il s’en voulait. Ils ne savaient même pas ce qui les ’attendait et peut-être qu’être enfermé dans une prison était moins grave qu’être enfermé dans un passage secret. D’aussi loin qu’il se souvienne, les entourloupes du genre se sont toujours mal terminées. C’est du moins ainsi que cela se passait dans les films moldu. C’est qu’ils avaient beaucoup d’imagination ces humains, après tout. « bon.. allons-y. » cyrus reprit ses esprits, reposant son regard sur l’ombre du garçon. Il avait raison, il fallait avancer. Rester ici en attendant qu’un autre abruti vienne s’appuyer contre le mur pouvait durer très longtemps. D’autant plus qu’il fallait qu’il trouve la bonne brique et qu’il y mette la bonne pression, bref, les probabilités étaient quasi inexistantes.

Il lui emboita le pas, essayant de marcher au même rythme. Cela l’énervait fortement que le dragon prenne les devants, comme s’il se devait de le faire. Cela blessait son orgueil, certes, parce qu’il se sentait bien apte à se démerder tout seul et mener le groupe. Il était un homme après tout, un homme viril et qui n’aime pas se faire guider par quelqu’un d’autre. Surtout pas par une diva. L’ineo essayait de se contrôler désespérément afin de ne pas lui sauter à la gorge et lui arracher les yeux pour finalement le laisser crever sur le côté comme un sale pantin dénudé de tout intérêt. D’accord, ce n’était pas possible, bon, il se contenta de soupirer une nouvelle fois. « droite ou gauche ? » mais avant que le rouge ne puisse même penser à une éventuelle réponse, l’idiot avait décidé. Bon sang, le faisait-il exprès ? Cherchait-il réellement à l’énerver ? Ne pouvait-il pas juste se taire, se mettre derrière lui et le suivre. Cyrus n’avait foutrement pas envie d’aller à droite. Peut-être était-ce simplement dans l’esprit de contradiction, peut-être pas, il s’en foutait comme de sa dernière tétine. Ce qu’il savait, actuellement c’est qu’il voulait aller à gauche mais il n’eut pas le temps de continuer que le poussin avait déjà repris sa marche ? Un bruit se fit alors entendre, une sorte de craquement fortement désagréable dont il ne connaissait pas l’origine. Mais ce n’était pas tout, une petite brise vint faire voler et onduler une des mèches du rouge. Du vent ? De l’air ? Peut-être bien qu’il y avait une sortie de ce côté. Sans doute le dragon avait-il eu raison de choisir la droite mais quelque chose empêchait cyrus de clairement s’en réjouir, comme un pressentiment. Tout ne pouvait décidément pas être aussi simple, ou alors ça manquait vraiment d’utilité et de classe. Allons, c’était évident que le scénario de base était bien plus compliqué que ça, cependant, il ne lui dit rien, se contentant simplement d’hausser les épaules en tenant sa baguette illuminée du bout des doigts. Cela ne lui suffisait pas et, de sa voix sarcastique il enchaîna « arrête de la ramener, continue d’avancer et ferme-là. » lorsqu’on prend des décisions, on les prend jusqu’au bout mon grand. Peut-être que cyrus espérait qu’il lui arrive une tuile, juste pour se satisfaire et lui remettre sur le nez qu’il n’était qu’un idiot fini et que s’il n’avait pas joué au super héros il n’en serait peut-être pas là. Et là, à fortiori, il ne s’empêcherait pas de jubiler. Sans doute en exagérant un peu, histoire de vraiment l’enfoncer par plaisir. Ils continuèrent donc leur chemin, s’enfonçant un peu plus dans le passage secret sans savoir où est-ce qu’il pouvait bien mener. Il espérait tout de même ne pas tomber directement dans le bureau de la directrice, sachant de cela aurait vraiment été délicat. Et puis, cet idiot pouvait toujours se mettre à déblatérer sur sa gueule en justifiant que tout est de sa faute et qu’il n’est qu’une victime. La sirène n’avait pas peur, évidemment, mais tant qu’à faire, il préférait évider de s’inviter à l’heure du thé dans la pièce réservée de cette femme chiante. Lui faire remarquer qu’il était en possession de drogue pourrait bien lui couter très cher, comme par exemple une exclusion totale de l’école pour une durée indéterminée. Donc oui, autant éviter. Lumos maxima le rayon lumineux se fit plus fort et, cette fois, ce fut toute la pièce devant eux qui s'éclaira. Il y avait quelques marches, heureusement – ou plutôt malheureusement – le doré n’avait pas avancé assez loin pour se prendre les pieds dedans et tomber comme une merde. Au mieux, se casser quelque chose, au pire, se rompre le cou. Cyrus envisagea un moment le fait de le pousser et le regarder dégringoler comme un con, il ne fit rien. « alors ? t’attends quoi le triso, la chute des feuilles ? » il l’incita à descendre donnant un petit coup de menton en direction du centre de la pièce ou reposait une sorte de table haute, étroite et ronde. Voyant qu’il ne bougeait pas, l’ineo repoussa le corps devant lui, le plaquant contre le mur rugueux – une fois n’est pas coutume – pour passer devant lui et le devancer. Il commençait à perdre patience et jouer à la statue de cire ne les aiderait foutrement pas à les faire sortir d’ici. Il descendit les quelques marches et avança au centre de la pièce en y jetant un œil distraitement. À quoi pouvait-elle bien servir ? Cela titillait fortement sa curiosité. Au centre de la table il y avait un petit mot écrit avec une calligraphie assez ancienne. Pour tout avouer, cyrus avait même du mal à déchiffrer les caractères coréens, il plissa les yeux et se concentra pour finalement lire à voix haute « celui qui pourra braver les quatre éléments sera digne de trouver le trésor. mort aux lâches ? » quel charabia. Quel trésor ? Il n’en savait rien mais cela commençait vraiment à sentir mauvais. Il releva les yeux et chercha le regard du yongwang qui l’avait suivi, se tenant à quelques mètres. « y a foutrement rien d’intéressant, c’est une ancienne salle de trésor, on aurait dû aller à gauche, je le savais tss. » et, alors qu’il rebroussait chemin, un mur de pierre vint fermer le passage, les confinant tous les deux. Ils étaient faits comme des rats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: your little nose into my business.   

Revenir en haut Aller en bas
 

your little nose into my business.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣ akiwa ; school of witchcraft & wizardry.  ::  :: quatrième étage :: le balcon-